Le blog du cerveau

07 novembre 2017

Glace et neige

Certains dépriment quand la température baisse. Moi, ça me fait l'effet inverse. Parce que pour moi, c'est une excellente nouvelle : c'est le signe que je vais d'ici peu pouvoir goûter aux joies de la glisse. C'est que je suis un mordu de sports d'hiver, et ce d'aussi loin que remontent mes souvenirs. Il y a une activité en particulier que je voudrais refaire, cette année : la motoneige. Un peu sur un coup de tête, j'ai pratiqué une excursion aux Deux Alpes l'hiver dernier, et on peut dire que l'expérience m'a enchanté. Et je ne suis pas le seul. Ma moitié a aussi adoré. Pour que vous compreniez à quel point c'est étonnant, il faut peut-être que je vous la décrive un peu. Elle n'est absolument pas de celles qui se pâment en voyant arriver l'hiver, car c'est une saison qu'elle a en horreur : elle est photosensible, et peut vite devenir maussade dès que elle va au boulot sans avoir vu le soleil ; qui plus est, elle a peur sur des skis, n'aime pas le froid, et s'enrhume dès qu'elle pointe le bout de son nez dehors. S'il y a bien une personne qui n'a pas été inventée pour l'hiver, c'est bien elle. Toutefois, et je dois dire que j'ai été surpris, elle a adoré notre excursion en motoneige. J'ai dû jouer au plus fin pour la décider, mais j'ai bien fait : elle n'avait pas fait dix mètres sur sa bécane qu'elle était conquise. A vrai dire, elle semble avoir encore plus apprécié que moi ! C'est d'autant plus bizarre que la plupart du temps, elle fait tout pour éviter de conduire. Toute l'année durant, c'est moi qui assure les conduites en voiture. Mais piloter une motoneige n'est pas comme conduire une voiture : comme les chemins sont déserts et le cadre magnifique, ça offre la possibilité de conduire tout en étant parfaitement décontracté. Ce qui est rare quand on conduit en ville aux heures de pointe ! Je vous recommande de tester, si vous le pouvez un jour. D'ailleurs, je vous mets en lien le site où j'ai déniché notre randonnée en motoneige, si je vous ai fait envie. A lire sur le site de cette expérience de randonnée en motoneige aux Deux Alpes.

 

motoneige9

Posté par ebizard à 12:08 - Permalien [#]
Tags : , ,


03 novembre 2017

Temps de cerveau disponible

Tout le monde se souvient sans doute de cette expression de Patrick Le Lay : "temps de cerveau disponible". Cette formule avait pas mal fait réagir, à l'époque, tant il contenait de cynisme et de mépris à l'égard des téléspectateurs. Mais justement, que faisons-nous aujourd'hui de notre temps de cerveau disponible ? Chaque fois que je prends les transports en commun, je suis frappé par tous ces regards baissés, hypnotisés par l'écran de leur smartphone. Un type pourrait se promener à poil ou armé jusqu'aux dents que personne ne s'en apercevrait, chacun étant trop occupé à regarder le dernier épisode de Game of thrones sur son petit écran, ou à faire défiler ce mur sans fin qu'est Facebook. Quand je vois la façon dont les écrans nous accaparent, j'en viens à me poser cette question : avons-nous même seulement encore du temps de cerveau disponible ? Avons-nous encore le temps de penser ? De prendre du recul, d'être critique et raisonné ? C'est-à-dire, d'être critique mais sans être systématiquement dans la réaction à chaud et de masse, quitte à réagir sans comprendre les tenants et aboutissants d'un événement ? 

Evidemment, le seul fait de poser la question suggère l'existence d'un problème. La réponse est donc incluse dans la question : non. Les écrans, par leur omniprésence et leur capacité à nous divertir sans cesse, font qu'aujourd'hui, nous n'avons plus une seconde de temps disponible. Et c'est peut-être ce qui explique pourquoi nous allons bientôt fêter l'anniversaire de l'élection de Trump le 8 novembre dernier.

Posté par ebizard à 13:34 - Permalien [#]